Manifestations locales : Tricentenaire de l'observatoire astronomique de Marseille

Onglets principaux

20021004 12

20021004 12

Exposition au J4 du 04 au 11 octobre 2002
Description: 

En 1702, le premier Observatoire d'Astronomie de Marseille se créait sur le site actuel des Accoules. C'était à l'origine l'observatoire des Jésuites, subventionné par l'état. Le bâtiment existe encore dans la montée des Accoules, dans le vieux quartier du Panier. 300 ans plus tard, Marseille a célébré ses 300 ans d'histoire de l'astronomie du 4 au 13 Octobre 2002 au J4 (esplanade Saint-Jean). - Le lancement du Tricentenaire a eu lieu le 4 octobre 2002 à l'abbaye de Saint-Victor. Un concert d'orgues a été interprété par Dominique Proust, astrophysicien à l'Observatoire de Meudon dont voici le contenu : Fugue en do majeur,
 
Prélude en Fa majeur et Fugue en ré mineur ............................................ William Herschel (1738-1822) - Musicien et astronome qui découvrit la planète Uranus
Dialogo ........................................................................................................ Vicenze Galilei (1520-1591) - Père du célèbre astronome Galileo Galilei
Choral : Comme brille l'Etoile du matin ....................................................... Dietrich Buxtehude (1637-1707)
Fugue à trois sujets de "l'Art de la Fugue" .................................................. Johann Sebastian Bach (1685-1750) « Dans cette triple fugue, Bach laisse l'impression d'un univers en expansion infinie » (Glenn Gould)
Choral : Comme brille l'Etoile du matin Op.67 ............................................ Max Reger (1873-1916)
Choral extrait de Jupiter .............................................................................. Gustav Holst (1874-1934)
Variations et fugue sur Creator Alme Siderum ............................................ Pierre Moreau (1907-1991)
Hymne au Soleil ........................................................................................... Louis Vierne (1870-1937)
 
En attendant le concert donné à 20h30, sur l'esplanade, devant l'Abbaye de Saint Victor, les membres de la Société scientifique Flammarion ont inauguré le Tricentenaire devant un public nombreux, en effectuant une mise en lumière de la façade des Accoules. L'objectif de la manipulation était de pointer l'étoile Thêta Aquilae dans la constellation de l'Aigle avec notre télescope C8 de 200mm. Elle est située à 300 années-lumière de nous, ce qui veut dire que la lumière captée aujourd'hui en est partie il y a 300 ans, en 1702, au moment de l'inauguration de l'observatoire des Accoules. La lumière de cette étoile, détectée par la caméra CCD haute définition adaptée sur le télescope, sera visualisée sur un écran de télévision. Un laser de 5mW, prêté par le laboratoire d'optique de l'observatoire de Marseille était relié à l'ensemble du système et son faisceau devait aller frapper la façade de l'ancien observatoire des Accoules situé de l'autre côté du Vieux Port, déclenchant par la suite l'allumage d'une rampe de projecteurs. La manipulation s'est bien passée. - Durant les neufs jours du Tricentenaire, les membres de Flammarion se sont relayés pour présenter le club au public venu visiter l'exposition. 4 soirées d'observations nocturnes ont été réalisées avec comme animation principale une présentation des constellations visibles dans le ciel à l'aide d'un laser de 5 watts. - Le bilan de la manifestation a été dressé en ces termes, par Michel MARCELIN, responsable du projet : « La fréquentation du J4 a été très satisfaisante, avec plus de 2000 visiteurs sur l'ensemble des 9 jours d'ouverture (une centaine de visiteurs par jour en semaine et jusqu'à 500 le dimanche) ».